Scoop : je ne suis plus savonnière

Un peu d’humour pour ce sujet que d’aucun ont encore du mal à aborder avec moi.

Pour répondre en vrac aux questions les plus fréquentes :

  • non je n’ai plus de matériel ou matières premières à vendre. Et pour cause, la savonnerie a été liquidée au printemps 2013 ;
  • oui je fais des savons pour moi, pour les gens que j’aime. Et des baumes aussi, j’adore ça ! Libre des normes et réglementations, je suis mes inspirations et c’est que du bon 🙂
  • oui je donne des conseils quand on m’en demande (et que je suis capable de répondre* !). Pourtant dans la vraie vie, j’ai un nouveau métier, des obligations et m’appeler en journée au débotté me dérange. Merci de me passer un mail que nous convenions d’un rendez-vous, c’est plus agréable ;
  • non je n’ai pas de regrets. J’ai adoré cette incursion dans les métiers de la cosmétique mais dès la sortie de l’audience au Tribunal de Commerce, je suis passée à autre chose, cette page était tournée ;
  • oui on survit à la mort de son entreprise. Chacun s’en remet selon son tempérament, j’ai eu la chance d’être bien entourée et d’avoir eu des clients qui m’ont poussée dans ma « nouvelle » voie et fait confiance immédiatement. Merci à eux, ils se reconnaîtront.

A la fermeture de la Savonnerie je suis devenue rédactrice, ou nègre. Les deux termes sont les bons : j’écrivais pour autrui. Pour des savonniers mais surtout dans d’autres domaines. J’ai plaisir à dire que je vis de ma plume, avec un rythme qui me convient bien. [MàJ printemps 2014 : Je suis désormais retournée au salariat, un de mes clients m’ayant recrutée.]

J’ai remis ici quelques articles que j’avais qualifiés « d’incontournables » sur l’ancien blog de la savonnerie parce qu’ils avaient suscités des réactions et que d’autres pointaient vers eux. Ce n’est plus le cas certes, mais j’ai choisi de les laisser en libre accès pour ceux et celles qui auront encore quelques émotions à les lire. Ils sont à découvrir dans la rubrique « archives« .

 

* Je n’ai nulle prétention dans la qualité de mes conseils. Il existe des structures de formation et d’accompagnement autrement plus outillées que moi et je vous invite vivement à vous tourner vers elles. Pour les apprentis savonniers, l’excellent blog de Swanee répond à plein de questions et fournit des liens et adresses, tout comme l’Institut du Savon. Ne vous privez pas de les consulter.

Similar Posts
Ma très chère banque
Ma banque sait que j’aime le chocolat noir Ma banque sait où j’achète mes légumes bio Ma banque sait qu’aux...
Le Jardin Ethnobotanique
Cyril est un passionné dont j’ai découvert le travail grâce à Simple & Solaire. Il cultive des plantes rares et...
Solidarité
Parce que l’exode massif actuel ne sera pas résolu par les seuls politiques, voici un excellent article de Reporterre sur...