Rituel de Purification par les Lunes

Je remercie ici les Dragons, ces grands enseignants qui m’ont soufflé cette pratique tantrique.

Peut-être existe-t-elle déjà, mais ne l’ayant jamais rencontrée ailleurs, la voici telle que je l’ai reçue et que je l’expérimente.

Avertissement :

Ce rituel peut sembler « facile » d’accès. Il demande toutefois d’avoir parcouru un certain chemin déjà et de se sentir prête. Il se réalise en conscience, de la part des deux partenaires.

Je ne l’ai vécu qu’avec des Tantrikas avertis, aussi j’invite celles et ceux qui s’y essayeraient à s’interroger au préalable sur leurs ressentis, envies et disponibilité réelle.

Pour plus de confort cette structure (« ce rituel » me soufflent les Enseignants) se réalise habillés ou avec une serviette / un tissu pour protéger le support (coussin, tapis de sol, matelas…). La Shakti appréciera sûrement de conserver un châle noué autour de son bassin pour le conserver bien au chaud.

Le rituel de Purification par les Lunes

La Shakti, dans son jour où l’écoulement est au plus fort, peut proposer à son Shiva de profiter de sa remise à la Terre pour qu’il en fasse autant.

Après la mise en place de l’espace sacré et les salutations, le Shiva se positionne assis le dos bien droit, pour recevoir sa Shakti. Elle s’assoit en tailleur sur ses jambes et passe les siennes dans le dos de son Shiva.

Bien installé, le couple échange un regard.

Une fois les souffles synchronisés, chacun ferme les yeux. La Shakti s’ancre et fait circuler ses énergies depuis son coronal en lien avec la Source jusqu’à la Terre. Elle peut s’aider d’une visualisation de lumière. Il est très important que le souffle soit descendant.

Quand elle est prête, elle ouvre son cœur pour recevoir les énergies de son Shiva et le lui signifie. Celui-ci lui offre alors ce qu’il souhaite évacuer en le « transmettant » depuis son cœur jusqu’au sien. Pour aider à cette circulation, le Shiva posera ses mains sur le chakra du cœur de son Aimée ou visualisera une rivière partant de son chakra du cœur vers celui de sa Shakti.

(Ici Shiva rajoute à la relecture : « Attention pour toi Shiva à bien adopter une posture de gratitude envers la Shakti, ce qui est rendu et toi-même. »)

La Shakti reste très concentrée sur sa respiration. Elle « pousse » les énergies reçues vers le Joyau de son utérus et les racines qui lui poussent jusqu’à la Terre à travers le chakra racine. Elle peut les entourer d’une gaine d’amour si elle en ressent le besoin.

La Shakti conserve cet état jusqu’à ce que son Shiva lui signifie en avoir terminé, ou qu’elle se sente « pleine » (sa coupe / son réceptacle est plein) et le dise.

Le Silence persiste le temps que la Shakti respire encore jusqu’à dissipation des sensations. Elle ouvre alors ses yeux pour retrouver ceux de son Shiva.

Il est ensuite temps de se remercier mutuellement, de remercier la Yoni, de se saluer et fermer l’espace.

Une restitution peut se produire, et prendre des formes très variées (narration symbolique, dessins, schémas, chants, danses, pleurs… Tout s’accueille).

Une perte de sang très dense est à prévoir dans les heures qui suivent cette pratique. Penser à bien s’hydrater et à conserver son bassin au chaud pour faciliter l’évacuation. Des modifications de texture, couleur, densité… sont fréquentes.

Bénéfices de cette pratique

Ils sont mutuels.

Le Shiva évacue ses émotions à un rythme plus fréquents et en phase avec celui de sa Shakti. Ce travail lui permet d’aller en profondeur et de pouvoir s’alléger sans avoir à verbaliser.

La Shakti ne visualise pas ce qui la traverse : elle est pur canal. Les informations libérées par son Shiva peuvent entrer (mais pas nécessairement) en résonance avec ses propres émotions. Alors, le cadeau est double, car par effet d’entraînement magnétique, elle en sera débarrassée également. Sa Yoni, alors en période de réceptacle (calice) évacuateur, permet d’alchimiser les émotions déversées en conscience en les transmutant grâce à ses eaux et son feu intérieur. Elles sont ensuite évacuées naturellement avec le sang. Il est ici évident qu’il doit pouvoir circuler librement et donc qu’il est déconseillé de porter une coupe menstruelle ou des tampons lors de cette pratique et dans les heures qui la suivent.

Similar Posts
Soigner une bartholinite naturellement
J'ai parcouru le web et trouvé bien peu de documentation sur comment soigner une bartholinite avec des produits naturels. En...
Méditations & transmutation (Vipassana)
Des méditations, j’en connais quelques unes. Qu’elles soient consciences, guidées, actives, au son d’un instrument ou dans le silence, ritualisées...
Se nourrir en conscience
Ce thème est transversal… Entre les quelques recettes ici et là, ma passion pour le kéfir et une réflexion sur...