De l’importance de se nourrir en conscience

Y’a des soirs où ça en devient rageant ! Le programme télé (ah oui, l’ésotérisme mène même à ça 😀 ) est insupportable. Outre la piètre qualité des émissions, les films à budgets si serrés qu’ils en sont pas regardables, les séries rediffusées quinze fois, je suis dans l’incapacité de voir certaines scènes qu’avant je supportais bien.

Violence, maltraitance, images brutales me laissent le souffle court et dans un état critique avant de m’endormir. Et le pire, c’est que je me sens niaise car les amis, voisins etc eux en parlent et semblent ne pas être troublés par ce qu’ils voient. Alors bon, je m’écoute, je me force pas mais je trouve ça nul.
Je précise que j’ai toujours été critique vis-à-vis de mes lectures et visionnages, que je ne manque pas de recul. Je remarque juste que de manière générale je suis plus sensible et perméable.
A l’identique dans la vraie vie. Passer devant un accident m’est une épreuve, voir une mère coller une fessée à son petit me rend d’une tristesse infinie.

Alors oui, Arte me manque… Snif, pas moyen de la capter, grrr d’antenne !
Et sinon, pour Noël prochain, il ne me reste plus qu’à commander l’intégrale des Bisounours au Père Noël XD

Similar Posts
[32 : Dans le chœur des femmes]
C’est à un homme qu’elle devait d’avoir posé la bonne question… Évidemment. Au terme d’échanges improbables, elle avait encore parcouru...
[Secrets de dragonnière – 1]
Récit d’un fabuleux voyage au tambour. J’étais dans une prairie, sous un arbre, pleine de tristesse alors je l’ai enlacé....
[31 : Connexions/Reconnexion]
Elle continuait son chemin. Elle se savait fragile mais elle avait ouvert grand, très grand. Elle avait demandé et reçu…...