Remède (de grand-mère) aux maux de têtes

Voici un remède qui m’a été offert il y a cinq ans et que je partage régulièrement tant je le trouve efficace. (Grazie mille Chiara !)

Évidement, il n’exclut en rien d’aller consulter son médecin si les troubles sont répétés. Il est aussi utile de signaler ces douleurs à son ostéopathe (ou tout autre praticien de médecines douces).

Migraines & céphalées : soin & repos

Soin

Remplir une casserole de gros sel. Ne rien mettre d’autre, mélanger et faire chauffer jusqu’à ce que le sel soit bouillant. Remplir une taie d’oreiller au quart ou au tiers et doubler avec une serviette éponge (pour ne pas se brûler et éviter de répandre le gros sel s’il s’échappe de la taie).

Prendre un gant propre, l’humecter et l’essorer moyennement.

Repos

Se mettre dans une pièce calme (sans wifi, sans son portable, sans source possible de dérangement), au noir. S’allonger en une position confortable, caler le coussin de gros sel sous la nuque et mettre le gant sur le front. Laisser sa respiration s’apaiser, s’endormir si besoin.

Le gros sel ne se réutilisant pas, il sera jeté.

Variantes & améliorations

Une fois que cette version simple a fait ses preuves, il est possible d’ajouter (selon sa sensibilité) :

  •  des herbes au gros sel, qui chaufferont avec lui (comme de la sauge par exemple) ;
  • des huiles essentielles en diffusion aérienne (attention : diviser les doses par deux, les maux de tête rendent souvent hypersensible, odeurs incluses) ;
  • des pierres semi-précieuses.

Le gros sel peut être remplacé par une bouillotte sèche (mais je n’ai jamais testé, je ne peux dire si c’est aussi efficace).

Nota Bene

Le repos est très important.

Avoir mal au crâne peut empêcher de travailler ou même de vaquer à ses occupations privées. On peut se trouver dans l’obligation de poursuivre ses activités, auquel cas la pharmacopée répond bien pour soulager de manière rapide (certains témoignages relatent aussi l’usage d’un baume de fauve célèbre en application locale sur les tempes, les auto-massages et autres techniques de relaxation rapides).

Pour autant quand le corps parle, il est intéressant de l’écouter, quitte à différer un peu la réponse attendue si l’on ne peut faire autrement.

Similar Posts
Houmous : LA recette !
Ce grand classique est un pur régal qui se mérite… Long à faire, il est pourtant incontournable et ensoleille la...
Pain sans gluten – levain au kéfir de fruits
Alors en voilà une qui fait mon bonheur presque au quotidien ! Le gluten j’en ai déjà parlé c’est visiblement...
Tchaï ou thé indien
Ahhh le tchaï ! Je l’ai découvert il y a 15 ans de ça et c’est devenu mon compagnon. Il...